Une nouvelle directrice à la tête de la Sécurité routière

help-avocat-permis-conduire-dehan-schinazi-securite-routiere

Après plusieurs mois sans représentant, la Sécurité routière s’est enfin trouvée une nouvelle personne pour la diriger.

 

La Sécurité routière : 38 ans de service

Créée en 1982, la Délégation de la Sécurité routière « agit sur les comportements des usagers de la route pour les responsabiliser et contribue au renforcement de la sécurité des infrastructures routières, des véhicules et des équipements de protection des usagers », comme présenté sur le site officiel de cet organe gouvernemental. Au mois de février 2020, le jusqu’alors délégué Emmanuel Barbe avait quitté son poste, lui préférant celui de préfet de police des Bouches-du-Rhône. Depuis, la place avait été laissée vacante.

 

La 4ème femme à la tête de la Sécurité routière

Après plusieurs mois de suspense, c’est finalement Marie Gautier-Melleray qui le remplacera et prendra ses fonctions le 29 juin 2020. Marie Gautier-Melleray est maître des requêtes au Conseil d’État et sera la 4ème femme à occuper le poste de déléguée à la Sécurité routière après :

 

  • Isabelle Massin, entre 1998 et 2003
  • Cécile Petit, entre 2006 et 2008
  • Michèle Merli, entre 2008 et 2011

 

Les 110 km/h sur autoroutes dans les dossiers

Marie Gautier-Melleray est l’une des conseillères d’un très proche du président de la République, Richard Ferrand. Depuis 2018, elle fait en effet partie du cabinet du président de l’Assemblée nationale. La proposition formulée récemment par la Convention citoyenne de diminuer la vitesse maximale à 110 km/h sur les autoroutes de France devrait particulièrement occuper le début de son mandat.

Voir toutes nos actualités