Conséquence des radars valisés : 30 % d’excès de vitesse en plus

help-avocat-exces-vitesse-radars-dehan-schinazi

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes et la dégradation d’un grand nombre de radars automatiques sur les routes de France, une hausse de 30 % des excès de vitesse a été constatée en décembre 2018.

 

3 radars automatiques sur 5 devenus inopérants

Depuis le début des protestations, c’est plus d’un millier de radars qui ont été simplement plastiqués, plus gravement dégradés, voire carrément mis hors service. Le ministère de l’Intérieur avance le chiffre de 60 % de radars automatiques devenus inopérants.

 

Une mesure de la vitesse sans verbalisation

Mais en dépit des dégradations, les radars continuent de mesurer la vitesse des automobilistes « sans pour autant verbaliser les contrevenants », explique France 3. Or, à la fin de l’année 2018, la Sécurité routière a constaté une hausse des excès de vitesse de pas moins de 30 %. « Ce n’est pas un problème de l’État contre la population, c’est un problème de la population », fustige Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière. Et d’ajouter : « Le radar protège tout le monde ».

 

Pour parer à la casse, le gouvernement réfléchit au remplacement des anciens radars automatiques par d’autres d’une nouvelle génération : des radars tourelles. Leur particularité ? Ils sont placés en haut d’un mat et sont donc plus difficile à atteindre.

Voir toutes nos actualités