Indignation après l’abattage d’arbres autour d’un radar

avocat-radar-pv-dehan-schinazi

Au bord de cette route du département de la Mayenne, plusieurs arbres ont été abattus pour une raison : l’installation d’un radar. Le collectif Bocage 53 et de nombreux internautes ont fait part de leur incompréhension et de leur indignation.

 

« L’environnement, que quand ça arrange »

« Scandaleux », « c’est dégueulasse » ou encore « l’environnement, que quand ça arrange » : les réactions n’ont pas manqué sur Facebook et Twitter. Le casus belli, c’est l’abattage en masse de plusieurs arbres en bordure de la forêt de Concise, en région Pays de la Loire, afin de dégager la vue autour d’un radar nouvelle génération. Les membres du collectif Bocage 53, étonnés de « l’abattage massif d’arbres réalisé dernièrement », s’en sont émus auprès du conseil départemental, à qui ils ont demandé des explications.

 

Du déboisement pour mieux flasher ?

Dans son courrier, Bocage 53 reconnaît que « la sécurité routière est un objectif louable » mais souligne que « ces arbres abattus ne semblaient pas constituer un danger », ni être « un obstacle au fonctionnement du modèle de radar précédemment installé » (un radar tourelle de dernière génération). Pire encore : le collectif met par ailleurs en avant la « période de nidification fixée du 31 mars au 31 juillet », destinée à protéger la biodiversité et au cours de laquelle cette destruction aurait eu lieu.

 

Le conseil départemental s’est dédouané, répondant que « la décision est venue du propriétaire forestier ». Une sanction à l’encontre de ce dernier est envisageable. En attendant, les conducteurs croisant cette zone désormais déserte sont invités à lever le pied…

 

© Photographie d’illustration : Bocage 53

Voir toutes nos actualités